Les champs de l'avenir

Transformons les terres arides en terres vertes et nourricières


Que sont "les champs de l'avenir" ?

Le projet " Beog Puuto ", les champs de l'avenir en francais, est un vaste programme de restauration de terres agricoles, au bénéficie des petits producteurs ruraux du Burkina Faso, dont 72% pratiquent l'agriculture sur des sols dégradés.

Soutenir 350.000 agriculteurs

Plus des trois quart de la population du Burkina Faso vit d'une agriculture familiale. Une agriculture qui repose sur 3 mois de pluies seulement dans une région fortement impactée par le bouleversement climatique. 

La dégradation des terres plonge les petits producteurs ruraux dans un cercle vicieux de crise alimentaire. 

Nous les accompagnons pour récupérer 30.000 hectares de terres agricoles. Nous renforçons ainsi la sécurité alimentaire de plus de 350.000 producteurs. 

Construire 40 centres de services agricoles

Au délà du problème de la pauvreté des sols, les agriculteurs n'ont souvent pas accès à des services de base, indispensables pour mener une activité agricole viable. 

" Les champs de l'avenir " proposent de mettre en place 40 centres de services agricoles de proximité, à vocation sociale pour répondre aux besoins des agriculteurs : accès au crédit, aux équipements, à des semences de qualité, aux formations et un appui à la gestion des stocks. 

Renforcer l'agriculture familiale
" Les champs de l'avenir " est l'un de nos plus ambitieux projets à dimension sociale et écologique. Ses actions directes sur l'environnement améliorent les conditions de vie des communautés rurales qui vivent de l'agriculture. Elles leur permettent de sortir de la pauvreté et de se construire un meilleur avenir sur leurs terres. 

Offrir "une Terre, Un avenir" aux communautés rurales 

" Les champs de l'avenir " répond à des besoins locaux essentiels. Ce projet lutte contre la faim, la pauvreté et compte atténuer l'impact du changement climatique sur les familles d'agriculteurs au Burkina Faso. 

40 centres de services

Des unités économiques locales au service des petits producteurs.

350.000 producteurs

ont accès à des services de proximité d'appui aux activités agricoles.

+30% de revenus

Les rendements vont renforcer les capacités des petits producteurs. 

50.000 ménages 

vont assurer leur automonie alimentaire et vont bénéficier de 3.000 emplois.  

Faites un don pour " les champs de l'avenir "


“ Nos centres de services répondent à des besoins prioritaires des petits producteurs locaux, qui subissent une dégradation accélérée de leurs terres.  Ces centres leur fournissent des services de proximité pour cultiver et vendre leurs récoltes. Les champs de l'avenir générera 3.000 emplois pour les jeunes et les femmes dans les 4  régions fragiles du Burkina Faso.

Guillaume DOULKOUM, Directeur de SOS SAHEL au Burkina Faso

“ La culture par zaï permet de concentrer l’eau et le compost dans des petits trous creusés à cet effet. Cette technique permet de récupérer le sable et les matières organiques transportés par l’Harmattan (vent chaud d’Afrique de l’Ouest) dans les trous. La terre offre ainsi un meilleur rendement. ”


Marie, productice au Burkina Faso 


Le bocage pour lutter contre la désertification 

Seydou Kaboré,  directeur de la ferme pilote de Guié, accompagne plus de 1000 producteurs pour les aider à protéger leurs terres, grâce à la technique de périmètre bocager.


Depuis 1976, SOS SAHEL accompagne les familles sahéliennes vers l'autonomie et la résilience.